Quels sont les domaines d’intervention des échangeurs thermiques ?
0 5 minutes 8 mois

Le secteur de l’industrie joue un grand rôle dans la croissance économique de plusieurs pays. Il fabrique divers produits indispensables au quotidien. Mais pour pouvoir fonctionner correctement, il utilise différents types d’équipements. L’échangeur thermique ou l’échangeur de chaleur est l’un d’entre eux. Cet équipement est utile dans le réchauffement ou dans le refroidissement de certains fluides. Mais comment fonctionne-t-il ? Dans quel secteur d’activité trouve-t-il son utilité ?

Comment fonctionne un échangeur de chaleur ?

L’échangeur de chaleur est un élément constitutif de divers appareils. Vous pouvez par exemple trouver un échangeur thermique pour chaudière ou pour chauffe-eau. Il a pour rôle de transférer l’énergie calorifique d’un fluide à un autre sans les mélanger. L’un des fluides est un fluide primaire celui qui est dit chauffant et l’autre est un fluide secondaire celui qui est chauffé.

Pour garantir l’efficacité de l’échange, les fluides peuvent circuler de plusieurs façons. Il est possible qu’ils aillent dans les mêmes sens (à co-courant). Le transfert peut se dérouler aussi dans les sens opposés, c’est-à-dire que l’un entre par le bas et l’autre par le haut (à contre-courant). Mais il peut arriver aussi que l’un des fluides circule horizontalement et l’autre verticalement (à courant croisé).

En outre, pour réaliser le transfert de chaleur, l’échangeur thermique nécessite a besoin d’un matériau. Celui-ci doit être assez conducteur pour optimiser l’échange tout en limitant les déperditions thermiques. Les matériaux les plus utilisés sont l’inox, le cuivre, l’aluminium et l’acier. L’échangeur de chaleur est considéré d’avoir accompli pleinement sa mission, dès que le transfert de chaleur se déroule entre les deux fluides.

Quels sont les secteurs d’activité qui utilisent l’échangeur thermique ?

Il existe différents types d’échangeur thermique. Ils peuvent être utilisés dans plusieurs secteurs d’activité :

  • le secteur de l’agro-alimentaire : les échangeurs de chaleur sont plus usés pour l’industrie brassicole, les sucreries et les distilleries. Dans une sucrerie par exemple, plusieurs étapes de fabrication de divers produits nécessitent de cet équipement. Il est nécessaire pour le réchauffement des jus avant l’étape de clarification ou pour le refroidissement des mélasses suite à l’étape de cristallisation ;
  • le secteur pharmaceutique et chimique : les échangeurs thermiques trouvent leur utilité dans les différents procédés de synthèse ;
  • le secteur pétrochimique : l’utilité des échangeurs dans ce secteur est si nombreuse. Ils servent par exemple à refroidir les eaux de lavage pendant le raffinage.

L’usage de l’échangeur thermique dans ces différents secteurs d’activité leur permet d’augmenter leur productivité tout en réduisant les coûts de production. Mais à part les secteurs industriels, cet équipement est utile dans d’autres domaines. Ils sont présents dans l’habitat des particuliers. Comme il est déjà dit précédemment, vous pouvez par exemple les trouver dans les chaudières. Il permet de produire l’eau de chauffe en récupérant l’énergie des produits de combustion.

Comment entretenir l’échangeur de chaleur ?

Quel que soit son domaine d’application, il est indispensable d’entretenir votre échangeur thermique. Cela garantit le bon fonctionnement de l’ensemble de votre appareil. En effet, si vous ne l’entretenez pas, des minéraux et des poussières pourront s’y accumuler, ce qui provoque l’encrassement du système.

Cependant, cet encrassement peut entraîner de nombreuses conséquences comme la surchauffe de l’échangeur, son usure prématurée et une baisse de performance. Pour éviter tout ça, il est conseillé de l’entretenir.

Ainsi, pour éliminer les dépôts de tartres, pensez à nettoyer en profondeur l’échangeur thermique. Vous pouvez utiliser une solution de nettoyage pour le faire. Concernant la fréquence d’entretien, elle dépend de plusieurs paramètres comme le système, le type de l’équipement et le niveau d’encrassement. Si le nettoyage de certains modèles doit s’effectuer tous les ans, d’autres modèles nécessitent un nettoyage tous les 2 ou 3 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *